Propreté du chiot :
ma méthode pas à pas

La propreté du chiot est un problème pour de nombreux maîtres, j’ai donc décidé de vous donner ma méthode à suivre pas à pas pour l’apprentissage de la propreté.

La propreté du chiot n’est pas difficile à apprendre, en revanche, c’est un sujet complet car chaque détail compte et il suffit d’une erreur pour ralentir ou empêcher votre chiot de devenir propre.

C’est assez difficile de traiter le sujet de façon complète en un article donc je préfère vous donner une méthode à suivre pour rendre votre chiot propre le plus rapidement possible (vous verrez que l’article est déjà assez long comme ça mais c’est difficile de faire plus court).

 

Propreté du chiot : ce dont vous aurez besoin

Une caisse pour apprendre la propreté à son chiot

caisse-proprete-chiotPour la propreté du chiot, vous aurez besoin de différentes choses.

La première est une caisse. La caisse fait partie des accessoires indispensables pour votre chiot.

Vous en aurez besoin pour le transporter en sécurité mais son utilité ne s’arrête pas là. Pour beaucoup de maîtres, la caisse est un objet de torture. Mais c’est totalement faux.

C’est une idée reçue qui a la dent dure (un peu comme le fait de mettre le museau de son chien dans ses excréments en pensant qu’il va apprendre la propreté).

Dans sa caisse, un chiot se sent totalement en sécurité. Il peut s’y reposer, mâchouiller ses jouets tranquillement, faire une sieste et y dormir pendant la nuit. Elle répond à ses besoins instinctifs de protection. Pour beaucoup de maîtres, une caisse est une prison alors que pour leur chien, c’est une maison.

Utiliser correctement la caisse peut rapidement devenir le meilleur ami de votre chien (après vous bien sûr ;-). Un dernier point très important, la caisse est un allié précieux pour l’apprentissage de la propreté. Je ne m’étends pas plus sur les avantages d’une caisse, je vous en reparlerai dans un prochain article.

Si vraiment vous n’aimez pas l’idée de la caisse, sachez que vous pouvez utiliser un enclos imperméable comme celui-ci.

 

Un mot clef pour la propreté du chiot

mot-clef-proprete-chiotAvant même de démarrer l’apprentissage de la propreté, je choisis 2 mots clefs, un pour le pipi et un pour le caca. Libre à vous de choisir ce que vous voulez : pipi, caca, fait, va faire, fonce, …

Le but de ces mots est d’apprendre à votre chiot à faire sur commande.

Si un jour, vous êtes un peu plus pressé, si le temps est vraiment mauvais, il vous suffira de sortir et de prononcez le mot clef pour que votre chien fasses ses besoins.

Je ne vais pas vous mentir, ça ne marche pas avec tous les chiots. Certains d’entre eux assimilent très bien les deux mots, d’autres un sur deux et d’autres n’en assimilent aucun.

Mais ça vaut le coup d’essayer, peut-être que votre chiot fera partie de ceux qui comprennent.

N’oubliez pas de donner les mots clefs à tous ceux qui sont impliqués dans l’apprentissage de la propreté de votre chiot. D’ailleurs, n’oubliez pas de leur donner toutes les infos présentes dans cet article.

 

Des friandises pour l’apprentissage de la propreté

Vous aurez besoin de friandises pour l’apprentissage de la propreté de votre chiot. Le meilleur moyen d’apprendre quelque chose à votre chiot, c’est de l’encourager quand il le fait.

Un chiot apprend mieux et plus vite par la récompense que par la punition.

Donc à chaque fois que votre chiot fera ses besoins au bon endroit, vous devrez le récompenser largement.

Beaucoup de chiots sont dirigés par la nourriture donc, pendant l’apprentissage de la propreté, choisissez des friandises dont votre chiot raffole, vous devez marquer le coup.

N’oubliez pas également d’exprimer votre joie verbalement et par les caresses.

Enfin, n’oubliez pas également de jouer avec votre chiot une fois qu’il a fait ses besoins, ça fait partie des récompenses pour un chiot propre.

 

Propreté du chiot : tout est dans le timing

propreté du chiotMaintenant que vous savez ce dont vous avez besoin, passons à la méthode en elle-même.

La propreté du chiot demande de la constance et beaucoup de régularité.

Vous allez voir que mon emploi du temps, et surtout celui de mon chiot, est très répétitif. C’est le meilleur moyen d’apprendre à votre chiot la propreté car c’est par la répétition qu’il apprendra le mieux et le plus rapidement (et par les encouragements).

Voici donc ma journée type, et celle de mon chiot, en période d’apprentissage de la propreté que je vous conseille de répéter, répéter, répéter, répéter,… (vous m’avez compris ;-).

 

La journée type d’un chiot propre

proprete-du-chiot6H30 : La première chose que je fais le matin, c’est de sortir mon chiot de sa caisse, je lui mets son collier et sa laisse, et c’est parti pour une balade.

J’attends qu’il fasse pipi, et dès qu’il commence, j’utilise mon mot clef et quelques encouragements. Dès qu’il a fini, je l’encourage à nouveau et lui donne 3 friandises d’un seul coup.

Ensuite, j’attend qu’il fasse la grosse commission. Dès qu’il démarre, j’utilise le mot clef et quelques encouragements.

Quand il a fini, je le félicite comme s’il venait de sortir une pépite d’or et je lui donne à nouveau 3 friandises. Pour finir, je joue avec lui quelques minutes et je fini la promenade.

6H45 : Je rentre, je petit-déjeune tout en surveillant mon chiot que je laisse jouer tranquillement.

7H15 : Je prépare le repas de mon chiot et j’en profite pour lui faire travailler l’ordre assis, couché et pas bougé. Je lui donne sa gamelle et le laisse petit-déjeuner à son tour pendant 15 minutes.

7H30 : Nouvelle balade avec mon chiot. Je reproduis point par point exactement la même procédure qu’à 6H30.

7H45 : Je laisse mon chiot jouer sous surveillance et j’attends qu’il commence à fatiguer (en général au bout de 15-20 minutes).

8H00 : Si j’ai le temps de le surveiller, je garde mon chien près de moi sous surveillance rapprochée. Si je ne peux pas le surveiller, je l’emmène dans sa caisse et je le laisse avec un jouet à mâchouiller.

10H00 : Je laisse mon chiot boire de l’eau et je repars en balade avec lui. Je répète exactement la même procédure point par point. En rentrant, je continue de jouer avec lui à l’intérieur pendant une trentaine de minutes. Ensuite, soit je le garde proche de moi sous surveillance ou je le remets dans sa caisse.

12H00 : Nouvelle balade pour moi et mon chiot. Je répète exactement la même procédure point par point. En rentrant, je le garde près de moi et lui prépare son repas. J’en profite pour travailler l’ordre assis, couché et pas bougé. Ensuite, je laisse mon chiot manger pendant 15 minutes.

12H30 : Après le repas, je ressorts mon chiot. Je répète exactement la même procédure point par point. En rentrant, je le laisse jouer à l’intérieur sous surveillance pendant 30 minutes. Ensuite, soit je le garde près de moi si je peux le surveiller, sinon je l’emmène dans sa caisse avec un jouet à mâchouiller.

14H00 : Je laisse mon chiot boire puis je l’emmène de nouveau en balade. Je répète exactement la même procédure point par point. En rentrant, je le laisse jouer à l’intérieur sous surveillance pendant 30 minutes. Ensuite, soit je le garde près de moi si je peux le surveiller, sinon je l’emmène dans sa caisse avec un jouet à mâchouiller.

16H00 : Je laisse mon chiot boire puis je l’emmène de nouveau en balade. Je répète exactement la même procédure point par point. En rentrant je le laisse jouer à l’intérieur sous surveillance pendant 30 minutes. Ensuite, soit je le garde près de moi si je peux le surveiller, sinon je l’emmène dans sa caisse avec un jouet à mâchouiller.

18H00 : Je laisse mon chiot boire puis je l’emmène de nouveau en balade. Je répète exactement la même procédure point par point.

18H15 : En rentrant, je garde mon chiot près de moi sous surveillance. Je lui prépare son repas et j’en profite pour travailler les ordres assis, couché et pas bougé. Je lui donne son repas dans sa caisse (en général, je lui donne un repas par jour dans sa caisse). Cette technique permet d’apprendre à votre chiot l’ordre caisse très rapidement et permet également de renforcer le coté positif de la caisse.

18H45 : Nouvelle balade pour moi et mon chiot. Comme toujours, je suis la procédure à la lettre point par point. En rentrant, je le garde près de moi sous haute surveillance. Je peux jouer avec lui, lui apprendre de nouvelles choses ou simplement rester tranquille avec lui.

20H45 : Nouvelle balade pour moi et mon chiot, je suis la procédure à la lettre point par point. En rentrant, je le garde près de moi sous haute surveillance.

23H00 : Dernière balade pour moi et mon chiot. Répétez une dernière fois la procédure point par point. En rentrant, j’emmène mon chien dans sa caisse pour la nuit. Suivant l’âge du chiot et sa capacité à se retenir, je ressors la nuit (1 à 2 fois entre 6 et 8 semaines et 1 fois entre 8 et 12 semaines).

 

Adaptez cette méthode à vos besoins
et à ceux de votre chiot

adapter-proprete-chiotCette méthode est une base que vous pouvez adapter à vos besoins et surtout à ceux de votre chiot.

Si vous avez moins de temps à consacrer à votre chiot, si vous ne souhaitez pas utiliser une caisse, si vous préférez qu’il fasse ses besoins à l’intérieur sur un tapis de propreté, si vous avez un chien âgé…

Tout est adaptable, en revanche, chaque changement aura des conséquences et vous aurez sûrement besoin d’adapter d’autres parties de la méthode.

Comme je vous l’ai dit, il y a des milliers de possibilités différentes et je ne peux pas toutes les couvrir dans cet article.

Sachez que j’ai créé la méthode SOS propreté pour justement proposer une solution à tous les maîtres et tous les chiots ou chiens pour apprendre la propreté en douceur et le plus rapidement possible.

J’utilise cette méthode depuis bientôt 10 ans et je n’ai jusqu’à présent jamais eu d’échecs ! Si vous avez des difficultés à rendre votre chiot propre, je vous la recommande chaudement…

 

sos-proprete chiot chien

 

Ne soyez pas timide, laissez un commentaire ;-)